top of page

Délibérations

Mon loup…

Raphaël leva la tête et chercha sa compagne. Il savait qu’elle était à proximité.

Clément profita de cette distraction pour saisir Angus Thorn et le menotter.

— Ne t’avise surtout pas d’utiliser tes facultés sur mes hommes ou moi. La prochaine fois, personne ne pourra retenir Raphaël. À toi de voir si tu es suicidaire ou non.

Le silence du Mage donna à Clément sa réponse. Celui-ci le redressa et le confia aux Gardes. Puis, il se tourna vers l’Epsilon.

— Tu gères ?

— Ça va aller. Merci de ton soutien.

— Ton père étant à des milliers de kilomètres, j’étais le seul à pouvoir intervenir. Et je le referai chaque fois que ce sera nécessaire.

Raphaël s’approcha de son frère et planta son regard d’ambre dans le sien.

— Grâce à Clément, tu seras jugé par le Conseil. Dans cette attente, je t’interdis d’utiliser tes capacités de Mage. Quels que soient la raison, le lieu ou la nécessité, tu n’as plus le droit d’exercer. Je t’interdis d’influencer qui que ce soit par tes aptitudes ou de jouer avec les émotions des lycans. Je t’ordonne enfin de rendre aux membres de la meute leur libre arbitre.

Zachary Beaumont lutta contre l’injonction. Cependant, l’ordre s’immisca dans le corps de l’homme.

— Maintenant, reprit Raphaël, je ne veux plus le voir. Éloignez-le de moi avant que mon loup décide de reprendre le dessus.

Personne ne souhaitait revoir leur Epsilon dans l’état de fureur qu’il quittait à peine. Ses yeux, d’ailleurs, restaient dorés.

Les Gardes emmenèrent sans attendre le Mage. En quelques instants, il ne restait plus qu’Adrian et Clément.

Mégane s’approcha doucement. La colère du loup tombait lentement.

— Il n’y a plus de risque, Trésor. Tu peux venir.

Rassurée, la jeune femme courut vers son compagnon et se blottit contre lui.

— On discutera plus tard de la digression à l’ordre que je t’ai donné.

La voix de Clément n’avait pas les intonations habituelles. Elle voulut lui dire qu’elle était désolée.

— N’oublie pas que tu es une Garde, Mégane. Un ordre reste un ordre.

— Je ne peux pas lui donner tort, intervint Raphaël. Tu ne peux pas bénéficier d’un passe-droit.

— Je comprends. Mais je devais venir. Je ne pouvais pas rester loin.

Les deux équipiers échangèrent un regard. Clément secoua la tête et se détourna. La discussion était close. Pour l’instant.

Raphaël appela Douglas et son Bêta.

— Maintenant, nous avons l’explication de ce qui se passe dans la meute, tout va rentrer dans l’ordre. N’est-ce pas, Justin ?

— Je n’avais pas remarqué les manipulations d’Angus. Il était beaucoup plus présent, ces derniers temps. Ça aurait dû nous mettre la puce à l’oreille.

— Tout ce qui compte, c’est que les dissensions cessent. Demain aura lieu le rassemblement. J’espère que tout se passera pour le mieux.

— Ce sera le cas.

Douglas était sûr de lui. Après tout, sa crédibilité en avait pris un sacré coup avec les rebelles. Il n’avait plus le droit à l’erreur.

— Bien. Je vais raccompagner Mégane dans notre logement. On se retrouve ce soir.

Raphaël s’éloigna avec Mégane contre lui, suivi par Adrian.

Clément se tourna une dernière fois vers le duo Alpha Bêta. Justin et Douglas se serraient la main, réconciliés. Il emboîta alors le pas à ses amis.

bottom of page